Lecture théâtralisée

Lecture theatralisee katryne gentil cie catimimi claude bourgeyx

 

Extraits

Claude Bourgeyx

 

Le photographe n'en croit pas ses yeux. Le matin même, sur le parvis de l'église, il a pris la traditionnelle photo de mariage. Il a placé les époux au centre et réparti le reste de la noce autour d'eux, en demi-cercle. « Souriez, le petit oiseau va sortir ! » Tout le monde a souri - quelques-uns ont franchement rigolé. La routine, pour le photographe ! Et voilà que maintenant, au développement, dans le bain révélateur, là, sur le cliché en train d'apparaître, le marié a disparu. Ah, ça non, il n'en croit pas ses yeux, le photographe ! Et ce n'est pas tout. La mariée porte une robe noire, et chacun, autour d'elle, fait une tête d'enterrement.

(…)

 

Marie-France, ma chérie,

Si tu savais comme je suis déçu que tu ne fasses pas avec moi notre voyage de noces. Je sais bien que tu m'attends gentiment à la maison, mais la tranquillité que cela me donne ne me console pas de ton absence. Venise, tu aurais aimé, tu sais !

(...)

 

Site officiel de l'auteur